Mon entrée chez les magiciens professionnels

Je me souviens,

Je passais à l’époque (je n’ose pas dire en 1987), la plupart de mon temps un jeu de carte à la main, et les poches pleines de tours de magie divers. Je revenais du Club Med où j’avais été animateur pendant deux saisons.

Un ami, responsable du CE des affichages Giraudy qui me connaissait bien, me mettait en contact avec une agence artistique en me disant : “Il organisent notre arbre de Noël et ils font travailler Gérard Majax, tu devrais aller les voir”.

Je téléphone à l’agence, nous convenons d’un RDV pour je puisse faire quelques démonstrations. Je jour J, me voici dans le bureau devant le responsable de l’agence et de Sylvie la fée, magicienne également.

Je commence à montrer quelques tours de close up et de cabaret à fort potentiel. On me demande d’en faire plus, des choses plus techniques, habituellement réservées à un public de magiciens. alors je fais des routines plus complexes et je vois mes deux spectateurs se regarder  avec un petit sourire augurant une suite positive à notre entretien.

L’agent me confirme que c’est bien et qu’il est prêt à faire un essai en situation. Il me demande quelles sont mes prétentions… J’avais juste entendu parlé de sommes qui me semblaient astronomiques à l’époque, et j’annonce 3500 Francs net pour la soirée…

L’agent me dit alors : “Ce n’est pas possible, j’ai 750 Francs”…

Après une réflexion d’au moins 5 secondes, je me dis que c’est une chance de pouvoir entrer dans le monde des professionnels et j’accepte…

Quelques jours plus tard, l’agence me contacte pour me proposer 3 jours sur un salon professionnel des débitants de tabac au Sofitel Sèvre pour la Française des jeux.

Je me rend sur place et je rencontre Pierre Switon qui participait également à l’événement. Je ne savais pas que son rôle était aussi de me surveiller et de voir comment je travaillais. L’opération s’étant bien déroulée, je me retrouve embauché par l’agence et j’ai pas mal travaillé…

6 ou 7 mois plus tard je suis chez Guy Lore à Paris Magic, et Piere Jacques (pickpocket et magicien) me demande  : “Au fait, il te donne combien Paulo ?”, et là  je réponds fièrement 750 Francs… Pierre Jacques est alors entré dans une rage immédiate et a commencé à me dire  que c’était inadmissible, que c’était honteux de travailler à ce tarif là. Il m’explique je vais être détesté de tous les magiciens… Alors je me fais de plus en plus petit, je bredouille que je ne savais pas et que je croyais que c’était le prix normal pour débuter…

Pierre Jacques décroche le téléphone et appelle l’agence et hurlant que c’est inadmissible de me payer à ce prix… Je fini de m’écraser au sol en pensant que s’en est fait de ma carrière naissante de magicien…

Quelques jours plus tard je reçois un appel de l’agence qui me propose un nouveau contrat… payé 1500 Francs… Alors là, j’ai commencé à me dire qu’il y avait un problème et je remercie intérieurement Pierre Jacques de son coup de gueule…

Je continue à travailler pendant 6 mois à ce tarif, puis une nouvelle agence vient me chercher… et me propose… 2500 Francs…

C’était il y a près de 25 ans… J’étais devenu magicien PROFESSIONNEL, j’étais reconnu en tant que tel par les plus grands parce que j’avais fait ma place.

Aujourd’hui, je remercie encore Pierre Jacques de sa colère incontrôlée. C’est grâce à lui que je peux regarder les plus grands sans avoir à baisser les yeux.

 

Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews